9 ème promotion 2011-2014, 3 ème année restitution de fin de stage La Rose de personne.

La chaire ICiMa

La région Grand Est, figure de proue de la création et de l’innovation dans le domaine des arts du cirque et arts de la marionnette.

Ce projet mobilise deux écoles nationales supérieures d’art à rayonnement international délivrant un DNSP, emblématiques des manifestations contemporaines de ces deux arts. Elles sont les premières en France, dans le domaine du spectacle vivant, à s’être dotées de pôles Recherche qui ont, dès leur création (2012-2013) donné des preuves de leur engagement dans des chantiers innovants, et toujours interdisciplinaires. Sur le plan documentaire et patrimonial, enfin, Cnac et IIM sont tous deux pôles associés à la Bibliothèque nationale de France. Ce positionnement similaire, et leur implantation sur un territoire commun qu’ils sont soucieux de défendre, les a conduit à travailler depuis 2014 à la convergence et à la complémentarité de leurs équipements, de leurs pédagogies et de leurs projets de recherche et d’innovation. Ce processus aboutit aujourd’hui au projet de création de la chaire ICiMa, chaire d’innovation sociale et territoriale Cirque et Marionnette.

Une synergie pour l’aboutissement de programmes de recherche ambitieux

La chaire ICiMa vise à constituer en région un pôle d’expertise et de compétence à rayonnement national et international, dans différents domaines :

  • usages innovants concernant les matériaux, le geste et la prévention des risques dans le spectacle vivant (conception, mise en œuvre et diffusion, création artistique) ;
  • valorisation du patrimoine, médiation autour des arts du cirque et des arts de la marionnette, et développement de leurs publics ;
  • mise en évidence de l’apport de la créativité du domaine du spectacle vivant à la recherche appliquée (sur l’aménagement et la manipulation des espaces virtuels, sur les processus de soin et sur l’éducation, etc.) et développement de nouvelles synergies économiques et sociales durables.

Des enjeux communs pour des projets de recherche théorique et appliquée

Cette chaire se définit comme un dispositif favorisant le partage des idées et des expériences pluri et transdisciplinaires articulées sur des ressources documentaires et patrimoniales uniques en leur genre, sur le savoir-faire pédagogique et celui de la construction d’agrès et de marionnettes, étayé des équipements liés, mais aussi sur des problématiques communes : la longueur des temps de production, la notion de virtuosité combinée à celle du rôle de la dramaturgie, l’articulation entre virtuel et matérialité, etc.

En étroite collaboration avec des partenaires associatifs, industriels et académiques régionaux, hexagonaux et européens, et en lien direct avec le monde professionnel artistique et les opérateurs culturels, la chaire offre le cadre nécessaire à l’aboutissement de projets définis.

Une chaire – Trois axes de recherche 2016-2018

Dans une première phase (2016-2018) :
● Exploration du potentiel performatif, expressif et dramaturgique des matériaux, artefacts, scénographies et dispositifs scéniques
Geste et mouvement : vécu corporel de l’artiste, préparation physique, qualité de présence, notation, dispositifs numériques et leurs enjeux dramaturgiques
Terminologie multilingue des arts du cirque et des arts de la marionnette.
Dans une phase ultérieure (2018 sq), on souhaite développer l’exploration des applications des arts du cirque et arts de la marionnette aux domaines de la santé et de l’éducation.

Une volonté politique

Cette chaire s’emploiera à provoquer une nécessaire réforme des imaginaires collectifs, vis-à-vis de nos arts comme de notre territoire.

Longtemps considérés comme marginaux, nos arts parient sur le dynamisme et l’excellence de la recherche qui est, aux côtés de l’exigence artistique dans la création, le second terrain sur lequel se jouent la connaissance et la reconnaissance de leur diversité et de leur renouvellement. Il s’agit aussi de mettre en évidence l’apport des artistes du spectacle à la recherche et à l’innovation, non seulement en Sciences humaines et sociales, mais aussi pour les Sciences, les Technologies, l’Industrie, dans le souci de mettre en œuvre des projets d’innovation qui soient aussi des projets de société.

Il s’agit aussi d’un projet territorial, les arts du cirque et arts de la marionnette étant depuis plusieurs décennies des emblèmes de l’identité culturelle de la Champagne-Ardenne. Arts vecteurs d’adhésion à un territoire et d’identification de celui-ci, cirque et marionnette en symbolisent aussi la capacité de résilience (arts traditionnels et populaires capables d’innovation, pourvus d’équipements d’excellence et tournés vers la création de demain) et d’ouverture. Ouverture vers l’étrange, la marge, les autres disciplines. Mais aussi ouverture à l’international, que nos arts et institutions accueillent dans leurs pratiques, et qu’ils pénètrent par leur grande exportabilité. Cette chaire se veut emblème du destin d’un territoire en mutation, concourt au rayonnement deson exigence, de son audace et de sa créativité, et ainsi à son attractivité.

Des enjeux économiques et sociaux

La création de cette chaire découle du constat de la nécessité de créer les conditions d’une rencontre entre disciplines artistiques, sciences humaines et sociales, sciences, technologies, industries et acteur de la société, afin de proposer un modèle de société et des cercles économiques vertueux et durables.

Outre un fort potentiel d’émulation intellectuelle et technologique, ce rapprochement vise, sur un secteur géographique traversé depuis plusieurs décennies par de profonds bouleversements, à régénérer des liens entre l’ensemble des classes sociales et le monde de la culture dans sa diversité. Dans un contexte de fragilisation du statut social des artistes du spectacle vivant, la chaire ICiMa contribuera également à l’enrichissement des pédagogies de nos disciplines, à la création de nouvelles offres de formations et à la diversification des parcours professionnels (amont et aval des formations supérieures), tout en ouvrant le monde artistique à de nouveaux modèles économiques et aux partenariats avec les acteurs et plateformes de l’innovation industrielle et sociale (think tanks, clusters, incubateurs, fab labs, co-working).

Voir également :

Les objectifs de la chaire ICiMa
Présentation du Cnac et de l’IIM
Les acteurs de la chaire

[Télécharger la brochure de la chaire ICiMa]

Image à la Une : Stage Frank Soehnle, 9e promotion de l’ESNAM ©  Aurélien Laudy, Journal L’Union-L’Ardennais
et 25ème promotion du Cnac © Philippe Cibille pour le Cnac

Un dispositif de recherche porté par le Centre National des Arts du Cirque (Châlons-en-Champagne) et l'Institut International de la Marionnette (Charleville-Mézières)