Publication d’un carnet de recherche sur la notation en jonglage, l’exemple de Jonathan Lardillier

Dans le cadre du chantier « Notation et partition » de l’axe « Geste et mouvement », la chaire ICiMa et le Cnac, en partenariat avec la Maison des Jonglages et le CIAM, publient un nouveau carnet, consacré à la notation du jonglage et au système créé par Jonathan Lardillier.

[Voir les actualités du chantier]

Avant de découvrir la notation de Jonathan Lardillier, Cyrille Roussial, jongleur et étudiant en art de la scène à l’École Normale supérieure de Lyon, nous propose un « Aperçu de différentes notations pour le jonglage des années 1980 à nos jours, du siteswap aux lancers harmoniques ». Selon une approche historique, le chercheur présente les différentes notations qui, depuis 1980, ont permis aux jongleurs de développer une langue commune, mais aussi de faire émerger de nouvelles possibilités techniques. Cyrille Roussial insiste sur les apports des différents systèmes de notation qui, au-delà de créer un répertoire pour l’art du jonglage, permettent en outre d’observer sa propre pratique :

Le besoin communément partagé par de nombreux praticiens de décrire et surtout comprendre ce avec quoi ils jonglent a en effet été un des principaux moteurs à l’origine de nombreuses propositions d’outils permettant de transcrire un mouvement qui engage au moins un corps et un objet dans un espace-temps déterminé1.

Une première présentation de la technique du siteswap permet au chercheur d’aborder différents développements de cette notation, choisis selon leur influence sur le parcours de Jonathan Lardillier : le vanilla siteswap, siteswap multi hand notation et enfin le « Body Throw Notation » (BTN) créé par Denis Paumier. Le lecteur découvre ensuite une première présentation de la notation de Jonathan Lardillier, Harmonic Throws, dont Cyrille Roussial rappelle son lien avec le modèle musical (le jongleur Jonathan Lardillier est aussi pianiste), l’importance qu’elle accorde au rythme et la place qu’elle réserve au collectif.

Notation à trois couches – Jonathan Lardillier

Suite à cette introduction théorico-historique, Jonathan Lardillier, enseignant à l’Académie Fratellini et au Cnac, mais aussi directeur artistique de la compagnie L’EXPÉDITION, présente sa notation à trois couches. Ces trois couches correspondent à « la grille » qui se concentre sur le lancer et la réception, « l’espace qui indique la trajectoire de l’objet autour du corps » et « la portée qui précise la position et les mouvements du corps2».

Après avoir précisé cette technique de notation, le jongleur-notateur propose différents exercices à une ou plusieurs balles. Il présente ensuite l’écriture des lancers et de leur trajectoire, ainsi que la notation des mouvements corporels, pour arriver à la partition.

Partitions – Jonathan Lardillier

Dans l’entretien entre le jongleur et Cyrille Roussial, qui occupe les pages suivantes, le lecteur pourra découvrir, hormis des précisions sur le système de notation, le regard que Jonathan Lardillier porte sur sa pratique et la manière dont il la pense. L’évolution de la discipline passe, selon lui, en grande partie par les nouvelles manières de la noter.

L’ensemble des carnets de notation est disponible auprès du centre de ressources documentaires du Cnac (1 rue du cirque, 51000 Châlons-en-Champagne) ou sur demande à cyril.thomas[at]cnac.fr.

Image à la une : Carlo Cerato – 31e promotion du Cnac, Jean-Baptiste Diot et Jonathan Lardillier – 2018 © Patricia Hardy.

  1. Roussial, Cyrille, « Aperçu des différentes notations pour le jonglage des années 1980 à nos jours, du siteswap aux lancers harmoniques », Carnet de recherche sur la notation en jonglage, l’exemple de Jonathan Lardillier, éd. Cnac, 2018, p.5. []
  2. Lardillier, Jonathan, « Introduction à la notation à trois couches », op. cit., p.20. []