Laboratoire – La vie des lignes

La Vie des Lignes est un projet de recherche porté par Cécile Mont-Reynaud de la Cie Lunatic, accueilli au Cnac du 31 mars au 3 avril 2021 pour un laboratoire pratique. Pour la chaire ICiMa, l’accueil de ce laboratoire entre dans le cadre de ses axes de recherche « Gestes et mouvements » et « Terminologie ». Au-delà de ces chantiers, il s’inscrit dans une démarche de recherche-création soutenue par la chaire. Celle-ci souhaite encourager le dialogue entre artistes et chercheur·se·s académiques, avec le développement de projets sur le cirque alliant expérimentations scéniques, corporelles et théoriques.

Le parcours de Cécile Mont-Reynaud a donné à ce projet sa cohérence et ses lignes directrices. Acrobate aérienne et architecte de formation, elle a pour agrès des murs de très fines cordes (dites cordes « fileuses »). Ses projets mettent en avant aussi bien le tressage artisanal des cordes que la notion de tenségrité, « qui désigne la capacité d’une structure à s’auto-équilibrer par le jeu de la tension et de la compression[1] ». Cette notion d’architecture et de biologie se retrouve également dans l’approche somatique du corps qu’elle développe à travers la pratique du Body Mind Centering® (BMC®). La lecture de l’ouvrage de l’anthropologue Tim Ingold, Une brève histoire des lignes, lui permet ensuite de relier toutes ces pistes de travail. L’essai de Tim Ingold envisage le monde comme une infinité de lignes, allant des signes graphiques tracés sur une page aux lignes du paysage et de l’architecture. Observer les liens tissées entre les personnes et avec leur environnement, rencontrer les lignes à travers une approche circassienne : La Vie des Lignes naît dans ce canevas.

[Accéder au dossier de présentation du projet]

Le compte-rendu détaillé du laboratoire de mars 2021 est accessible ici en version .pdf :

[Télécharger le compte-rendu]

La séance au Cnac, organisée par Cyril Thomas, fait partie d’une série de laboratoires consacrés au projet. Elle regroupait toute l’équipe de La Vie des Lignes : Cécile Mont-Reynaud (artiste et autrice de cirque en aériens, éducatrice somatique), Eleonora Guimenez (artiste et autrice de cirque en fil souple, anthropologue), Sandie Chanchah Do Vale (praticienne et enseignante de BMC®, iconographe), Cyrille Roussial (manipulateur d’objets, doctorant en arts de la scène à l’ Université Lumière – Lyon 2) et Lucie Bonnet (doctorante en arts de la scène à l’Université de Grenoble-Alpes, cordéliste). S’y ajoutaient les membres de la chaire ICiMa, à savoir Stéphane Riou, ingénieur de recherche, et Esther Friess, secrétaire scientifique, ainsi que quatre étudiant·e·s et un ancien étudiant du Cnac pratiquant fil souple, corde tendue, tissu et fil de fer.

Notes prises durant le laboratoire : retour d’une promenade à travers la ville et partage des expériences.

 

[1] Définition utilisée dans le dossier de présentation de La Vie des Lignes.

Image à la une : Gymnase du Cnac avec deux étudiantes des 33e et 34e promotions. Photographie : Esther Friess.



Citer ce billet
Esther Friess (2021, 28 octobre). Laboratoire – La vie des lignes. ICiMa - Chaire d'Innovation Cirque et Marionnette. Consulté le 29 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/psqe