Pli et ses agrès de papier

Le projet Pli, « rencontre entre cirque et papier à la croisée des arts du mouvement et des arts plastiques », a été accueilli au Cnac en juillet 2021 pour une résidence technique. Celle-ci visait à tester la résistance des matériaux utilisés dans le spectacle Pli : des agrès en papier fabriqués sur scène. Cette résidence poursuit le travail entamé par la chaire ICiMa sur le chantier « Pliage et froissage » de l’axe de recherche « Matériaux ». Le projet Pli est soutenu par les SUBS | Lieu vivant d’expérience artistique et lauréat Circusnext 2020-2021.

Le service technique du Cnac a ainsi reçu une partie de l’équipe artistique, composée d’Inbal Ben Haim (artiste de cirque), Alexis Mérat (ingénieur plieur froisseur), Yann Guénard (régisseur général) et Lucie Bonnet (doctorante contractuelle en Arts du Spectacle, ED LLSH, UMR 5316 Litt&Arts, Université Grenoble Alpes). La résidence a permis d’établir un protocole scientifique de construction des agrès en papier par l’équipe artistique, afin de pouvoir fournir une fiche technique aux salles de diffusion accueillant le spectacle et assurer une fiabilité des agrès fabriqués à vue pendant le spectacle. Tests à l’arrachement, mesures statiques et dynamiques, test de traction à la déchirure… Les points de déchirure et l’étonnante résistance du papier ont été évalués et éprouvés. Ces étapes de tests et de recherche sont destinés à être poursuivies, afin que la conception aussi bien que l’utilisation d’agrès en papier puisse se développer et s’ouvrir à d’autres équipes artistiques que celles de Pli. Le papier constitue en effet un matériau inédit pour la conception d’agrès de cirque, tout en proposant sa propre esthétique. Au-delà des tests, la résidence a mis en valeur la place de la technique dans un processus de création et l’élaboration d’une dramaturgie.

Un compte-rendu détaillé de la résidence, de ses avancées, ses résultats et des réflexions qu’elle a soulevées est disponible ici :

[Télécharger le compte-rendu]

Il a été rédigé par Lucie Bonnet, dont le travail de thèse porte sur « Le corps aérien : lire le sensible et écrire l’éphémère ».

 

Image à la une : photographie Lucie Bonnet.



Citer ce billet
Chaire ICiMa (2022, 9 février). Pli et ses agrès de papier. ICiMa - Chaire d'Innovation Cirque et Marionnette. Consulté le 24 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/psqm