Archives de catégorie : Vécu corporel de l’artiste

Publication des actes du colloque « Du fil à la slackline » et d’un carnet de recherche sur la pédagogie du fil

Dans le cadre de l’axe de recherche Geste et mouvement, le Cnac et la chaire ICiMa publient deux ouvrages de recherche sur les arts du fil :

  • les actes du colloque Du fil à la slackline (dir. Bernard Andrieu, Karine Saroh et Cyril Thomas) 
  • un carnet de recherche sur la pédagogie du fil d’Isabelle Brisset par Karine Saroh

La publication des actes du colloque Du fil à la slackline marque une première étape de recherche sur les disciplines circassiennes et sportives liées au fil (funambule, slackline, fil de fer). Cet ouvrage regroupe les contributions de plusieurs chercheur.euse.s issu.e.s de différents champs (arts de la scène, STAPS, histoire, ethnologie, arts plastiques et architecture) dans une optique transdisciplinaire. En deuxième partie de publication, trente-six entretiens inédits avec des artistes offrent un bel aperçu de la variété contemporaine des pratiques et des approches de l’équilibre sur fil et permettent, dans leurs points de convergence et leurs singularités, de dégager des pistes de réflexion sur les pratiques contemporaines du fil, sur ses invariants et ses renouvellements.

Ce carnet consacré à la pédagogie du
fil et se déploie à travers le témoignage d’Isabelle Brisset, fildefériste et enseignante à l’Académie Fratellini (Saint-Denis), à l’Enacr (Rosny-sous-
Bois) et au Cnac (Châlons-en-Champagne). Avec
la collaboration de Karine Saroh, docteure en arts du spectacle, Isabelle Brisset livre ici une parole incarnée et très personnelle pour nous fait part des réflexions sur la transmission qu’elle a bâties au fur et à mesure de son expérience. Elle revient notamment sur son parcours de praticienne et met en mots les tâtonnements et les doutes qui ont jalonné sa carrière d’enseignante et lui permettent de continuer à penser aujourd’hui une pédagogie en mouvement. 

Continuer la lecture de Publication des actes du colloque « Du fil à la slackline » et d’un carnet de recherche sur la pédagogie du fil

Publication de « Learning from your body, an emersive method at the Cnac », ouvrage de Bernard Andrieu

Cet ouvrage, publié aux Presses Universitaires de Rouen et du Havre, est le résultat d’un travail de recherche dirigé par Bernard Andrieu et mené en collaboration avec le laboratoire TEC, le département de STAPS de l’Université Paris Descartes, le Cnac et la chaire ICiMa. Après une première publication en français, cette traduction fait suite à une importante demande de la part des partenaires anglophones de la chaire ICiMa et du Cnac.

Continuer la lecture de Publication de « Learning from your body, an emersive method at the Cnac », ouvrage de Bernard Andrieu

Programme – Colloque « Du fil à la slackline, une traversée des corps »

Inscrit dans l’axe 2 « Geste et mouvement » du chantier « Vécu corporel de l’artiste » de la chaire ICiMa et organisé dans le cadre de la Fête de la Science, avec la plateforme CARP, le laboratoire TEC, la Faculté des sciences du sport de Nancy et les musées de la ville de Châlons-en-Champagne. En partenariat avec l’échangeur – CDCN Hauts-de-France et le PALC – Pôle national cirque en préfiguration Grand Est.

Du fil à la slackline
Une traversée des corps
11, 12, 13 et 14 octobre 2018
Centre national des arts du cirque
Exposition en Salle Hélène Deschamps

Réunissant des chercheurs de différentes disciplines, des artistes et des sportifs, le colloque abordera l’expérience sensible, mais aussi historique, esthétique et philosophique des funambules, fil-de-féristes et slacklineurs. Malgré la diversité des espaces et des pratiques, tous ont en commun de mettre en jeu leur équilibre dans la mise en scène de traversées qui nécessitent une pleine conscience physique et psychologique.

[Consulter le programme du colloque]

Continuer la lecture de Programme – Colloque « Du fil à la slackline, une traversée des corps »

Table-ronde « The Other » : Defining Risk

Colloque international Circus and its others

Prague, 28 août 2018

À l’occasion du festival de cirque Letní Letná, Prague accueille, du 27 au 29 août, la deuxième édition du colloque international Circus and its others, organisée par Cirqueon – Center for Contemporary Circus (République Tchèque), Union College (États-Unis), Brock University (Canada) et l’Université de Copenhague (Danemark).

[Consulter le programme détaillé du colloque]

Dans le cadre des chantiers de recherche « Vécu corporel de l’artiste » et « Professionnalisation », la chaire ICiMa est à l’initiative de la table-ronde “The Other” : Defining Risk animée par Cyril Thomas.

Marion Guyez (secrétaire scientifique de la chaire ICiMa, Université Grenoble Alpes) Agathe Dumont (Centre national de danse contemporaine d’Angers, CircusNext) et Vincent Grosstephan (Université de Reims Champagne-Ardenne) proposeront leurs définitions du risque et discuteront de la façon dont il influence les pratiques circassiennes, de l’enseignement à la professionnalisation. Plus précisément, ce panel s’intéressera au risque en tant qu’élément déterminant du rapport à l’autre et à l’altérité.

[Toutes les actualités du chantier]

Image à la une : Colloque Circus and its others, Prague 2018

Recherche autour de la Queen Rope avec la compagnie Basinga

Dans le cadre de l’axe de recherche « Matériaux » de la chaire ICiMa, une résidence de recherche et d’expérimentation s’est déroulée au Centre national des arts du cirque en février 2018 pour permettre à la Compagnie Basinga, accompagnée par l’équipe technique du Cnac, de travailler sur l’élaboration d’une corde en textile à l’usage des funambules et fildeféristes : la Queen Rope.

La recherche consiste à comparer les câbles d’acier, le plus souvent utilisés pour la pratique du fil au cirque, avec les cordes textiles, et ce via l’analyse du ressenti des funambules Tatiana-Mosio Bongonga et Mathieu Hibon et les calculs et tests d’adhérence menés par Jan Naets, directeur technique de la compagnie Basinga avec l’équipe technique du Cnac, notamment Jean-Charles Le Gac.

La corde textile, aussi solide que le câble d’acier, a l’avantage d’être beaucoup plus légère. Son usage permet par exemple à la compagnie Basinga d’installer le fil avec les spectateur.trice.s lors des traversées, montrant que la technique a une réelle incidence sur l’artistique. Le revêtement de la corde permet également d’éviter que celle-ci glisse en cas de pluie.

Un documentaire vidéo sur cette recherche a été réalisée par Anne-Laure Caquineau pour le Cnac :

Image à la une : Tatiana-Mosio Bongonga et Jan Naets au Cnac pour la recherche autour de la Queen Rope (c) Patricia Hardy.

Projet soutenu par la Fondation BNP Paribas.