Objectifs de la chaire ICiMa

Une volonté politique

Cette chaire s’emploiera à provoquer une nécessaire réforme des imaginaires collectifs, vis-à-vis de nos arts comme de notre territoire.

Longtemps considérés comme marginaux, nos arts parient sur le dynamisme et l’excellence de la recherche qui est, aux côtés de l’exigence artistique dans la création, le second terrain sur lequel se jouent la connaissance et la reconnaissance de leur diversité et de leur renouvellement. Il s’agit aussi de mettre en évidence l’apport des artistes du spectacle à la recherche et à l’innovation, non seulement en Sciences humaines et sociales, mais aussi pour les Sciences, les Technologies, l’Industrie, dans le souci de mettre en œuvre des projets d’innovation qui soient aussi des projets de société.

Il s’agit aussi d’un projet territorial, les arts du cirque et arts de la marionnette étant depuis plusieurs décennies des emblèmes de l’identité culturelle de la Champagne-Ardenne. Arts vecteurs d’adhésion à un territoire et d’identification de celui-ci, cirque et marionnette en symbolisent aussi la capacité de résilience (arts traditionnels et populaires capables d’innovation, pourvus d’équipements d’excellence et tournés vers la création de demain) et d’ouverture. Ouverture vers l’étrange, la marge, les autres disciplines. Mais aussi ouverture à l’international, que nos arts et institutions accueillent dans leurs pratiques, et qu’ils pénètrent par leur grande exportabilité. Cette chaire se veut emblème du destin d’un territoire en mutation, concourt au rayonnement deson exigence, de son audace et de sa créativité, et ainsi à son attractivité.

Des enjeux économiques et sociaux

La création de cette chaire découle du constat de la nécessité de créer les conditions d’une rencontre entre disciplines artistiques, sciences humaines et sociales, sciences, technologies, industries et acteur de la société, afin de proposer un modèle de société et des cercles économiques vertueux et durables.

Outre un fort potentiel d’émulation intellectuelle et technologique, ce rapprochement vise, sur un secteur géographique traversé depuis plusieurs décennies par de profonds bouleversements, à régénérer des liens entre l’ensemble des classes sociales et le monde de la culture dans sa diversité. Dans un contexte de fragilisation du statut social des artistes du spectacle vivant, la chaire ICiMa contribuera également à l’enrichissement des pédagogies de nos disciplines, à la création de nouvelles offres de formations et à la diversification des parcours professionnels (amont et aval des formations supérieures), tout en ouvrant le monde artistique à de nouveaux modèles économiques et aux partenariats avec les acteurs et plateformes de l’innovation industrielle et sociale (think tanks, clusters, incubateurs, fab labs, co-working).

Les objectifs de la chaire ICiMa sont donc de trois types :

Image à la Une : Bascule, 9e promotion du Cnac © Philippe Cibille pour le Cnac

Un dispositif de recherche porté par le Centre National des Arts du Cirque (Châlons-en-Champagne) et l'Institut International de la Marionnette (Charleville-Mézières)