Archives par mot-clé : séminaire

Apprendre le sensible en écoles d’art – Compte-rendu

Compte rendu de séminaire

Cycle de séminaires sur les processus de professionnalisation dans les formations supérieures artistiques

Séminaire 2
8 juin 2016,
au Centre national des arts du cirque (Cnac),
Châlons-en-Champagne

Animée par Patrick Chapus (École Supérieure d’Art et de Design) et Tony Froissart (Centre d’Études et de Recherches sur les Emplois et les Professionnalisations, URCA), cette journée était consacrée à l’apprentissage du sensible en école d’art.

Il a été question dans ce séminaire d’aborder les pratiques pédagogiques spécifiquement nouées autour de situations expérimentales et processuelles. Plusieurs questions ont aiguillé les échanges autour de cet apprentissage du sensible en école d’art :

  • De quelle sensibilité parle-t-on ?
  • En quoi sensibilité et création peuvent-elles être liées ?
  • Comment sont-elles reliées dans les pratiques pédagogiques ?
  • Comment délimiter les contours d’une profession d’artiste ?
  • Comment formel et informel peuvent-ils se conjuguer, se compléter dans ces pédagogies ?

Plusieurs pistes ont été dégagées à l’issue de cette journée d’échange. Il apparaît que l’apprentissage du sensible nécessite un climat de confiance entre enseignant et apprenant. Le processus d’accompagnement, déjouant la posture académique du « professeur », peut être basé sur l’écoute des situations réelles, avec une adaptation constante à ce qui a lieu au fil de l’apprentissage. Ainsi, des postures favorisant le « faire » et le « laisser-faire » doivent donner à l’apprenant les conditions d’une appropriation et d’une activation des contenus et méthodes transmises, avec la possibilité de remettre en question des postures éducatives apprises au préalable. Certains dispositifs comme le suivi individuel peuvent favoriser ces formes d’engagement dans l’apprentissage en accordant à l’expérience une valeur formatrice et en valorisant le processus davantage que le résultat.

[Télécharger le compte-rendu de ce séminaire]

N.B. : Ce document de synthèse rend compte d’une réflexion en cours. Il doit être considéré comme un document de travail et en aucun cas comme la conclusion d’une recherche scientifique. Ce cycle de séminaires donnera lieu à une publication en 2017.

L’accompagnement dans les formations artistiques – Compte-rendu

Compte rendu de séminaire

Cycle de séminaires sur les processus de professionnalisation dans les formations supérieures artistiques

Séminaire 3
11 octobre 2016,
à l’Institut International de la Marionnette (IIM)

Organisé par Cyril Thomas (Centre national des arts du cirque) et Claire Mieusset (Centre d’Etudes et de Recherche sur les Emplois et les Professionnalisations / URCA), ce séminaire faisant se rencontrer chercheurs universitaires et personnels enseignants portait sur l’accompagnement dans les formations aux métiers d’art.

Cette séance souhaitait répondre à un certain nombre de questionnements sur l’accompagnement spécifique qui est pratiqué en écoles d’art. Les enseignants et chercheurs présents ont ainsi pu confronter leurs points de vue concernant les rôles des institutions et des individus dans les dispositifs d’accompagnement, les enjeux de la mise en place de dispositifs spécifiques ou encore la place d’accompagnants « experts » professionnels.

Plusieurs pistes définissant les postures des accompagnants ont été explorées. Les outils mis en place dans les différentes écoles d’art ont été exposés et questionnés afin d’orienter les accompagnants vers des pratiques diversifiées et innovantes. Les pratiques d’accompagnement en écoles d’art touchent en effet les personnes aussi bien que la société et les institutions, et elles sont spécifiques dans le contexte de la formation. Elles exigent des compétences qui mettent en tension le relationnel et l’opérationnel, et nécessitent de se confronter à des difficultés de postures et de relation au savoir.

Télécharger le compte-rendu du séminaire

N.B. : Ce document de synthèse rend compte d’une réflexion en cours. Il doit être considéré comme un document de travail et en aucun cas comme la conclusion d’une recherche scientifique. Ce cycle de séminaires donnera lieu à une publication en 2017.

[Consulter le document de présentation de ce séminaire]

L’insertion professionnelle des étudiants des écoles supérieures de formations artistiques : dispositifs et expériences

La quatrième séance du cycle de séminaires sur les processus
de professionnalisation dans les formations supérieures artistiques

se tiendra

Le jeudi 1er décembre 2016

A l’Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA)

Salle R418 au 2e étage du Bâtiment Recherche

Campus Croix Rouge, Reims

10h-17h

 

Organisé par Emeline Eudes (Responsable de la recherche à l’École Supérieure d’Art et de Design de Reims) et Fabrice Thuriot (Ingénieur de recherche au CRDT, Faculté de Droit et de Science Politique de l’URCA), cette séance portera sur l’insertion professionnelle des étudiants des écoles supérieures de formations artistiques.

Que deviennent les étudiants issus de formations supérieures artistiques ? Exercent-ils dans le champ professionnel lié à leur formation ?

Le rapport 2015 sur L’insertion professionnelle des diplômés de l’enseignement supérieur Culture cherche à répondre à ces interrogations. On y apprend ainsi que 86 % des diplômés 2011 sont en situation d’emploi trois ans plus tard et que « huit diplômés sur dix exercent une activité dans le champ de leur diplôme » (Darras, 2015). Ce travail d’enquête répond à une nécessité contextuelle de savoir où mènent les formations actuelles et si elles permettent bien aux jeunes diplômés de s’insérer dans la vie active, voire de s’épanouir dans leur activité professionnelle.

Outre ce bilan quantitatif, quels sont les dispositifs et mesures mis en place par les différentes écoles supérieures d’art pour accompagner leurs nouveaux diplômés dans le monde professionnel ? Quelles sont les initiatives plus informelles, au sein des écoles et hors écoles, qui contribuent aussi à l’intégration des jeunes diplômés dans les réseaux professionnels ?

Il s’agit dans cette dernière séance d’identifier comment la professionnalisation devient opérationnelle, par le biais de diverses expériences et évolutions contextuelles.

D’anciens étudiants des écoles d’art viendront témoigner. Un parallèle sera fait avec les étudiants en administration culturelle (OPC, 2008).

[Consulter le document de présentation]

Inscription gratuite auprès de fabrice.thuriot@univ-reims.fr ou par fax au 03 26 91 37 94.

 

L’accompagnement dans les formations artistiques

La troisième séance du cycle de séminaires sur les processus
de professionnalisation dans les formations supérieures artistiques

se tiendra le

le mardi 11 octobre 2016
à l’Institut International de la Marionnette (Charleville-Mézières).

Organisé par Cyril Thomas (Centre national des arts du cirque) et Claire Mieusset (Centre d’Etudes et de Recherche sur les Emplois et les Professionnalisations / URCA), ce séminaire portera sur l’accompagnement dans les formations aux métiers d’art.

Les discussions entre les différents acteurs de ces formations permettront de soulever les questions suivantes :

De quel accompagnement parle-­t-­on dans le cadre des écoles d’art d’un point de vue institutionnel et/ou individuel ?
Comment les contextes de formation spécifiques des écoles d’art orientent-ils les pratiques d’accompagnement ?
Quels sont les dispositifs d’accompagnement et leurs enjeux ?
Quels sont les acteurs de l’accompagnement (à l’interne, à l’externe de la formation) ?
Au-­delà d’une expertise professionnelle, une pratique d’accompagnement demande de développer des compétences spécifiques à cette situation. Ainsi, tout expert dans son métier peut-­il accompagner ?
Quelle est l’activité d’accompagnement d’un enseignant/formateur/professionnel en école d’art ?
Quels dilemmes et difficultés cette activité révèle-­t­-elle ?

[Consulter le document de présentation]

Renseignements et réservations : institut[at]marionnette.com

La professionnalisation des artistes – Cycle de séminaires 2016

Cycle de séminaires sur les processus de professionnalisation dans les formations supérieures artistiques

 

L’Institut International de la Marionnette (IIM) et le Centre national des arts du cirque (Cnac) sont membres depuis cette année de la Structure Fédérative de Recherche Gaston Bachelard (Sciences Humaines et Sociales).

Dans ce cadre, nos deux institutions co-organisent un cycle de séminaires consacrés aux processus de professionnalisation dans les formations supérieures artistiques, en partenariat avec le Centre d’Études et de Recherches sur les Emplois et les Professionnalisations (Cérep / URCA),  le Centre de Recherche sur la Décentralisation Territoriale (CRDT/URCA) et l’Ecole Supérieure d’Art et de Design de Reims (ESAD).

 Ce cycle de séminaires thématiques s’inscrit dans le développement d’un champ de recherche émergent sur la professionnalisation des métiers artistiques. Les rencontres et les échanges entre les unités de recherche SHS et les trois écoles supérieures d’art membres de la SFR permettront de structurer ce champ au niveau du territoire : faire un état des lieux des travaux menés dans ce domaine et mettre en synergie les diverses actions de recherche des unités et établissements supérieurs.

La pertinence de ce cycle de séminaires repose également sur les particularités historiques et territoriales des écoles d’art en Champagne Ardenne et sur les enjeux territoriaux, professionnels et socio-économiques qu’il recouvre. En effet, depuis quelques décennies, on assiste à une croissance de l’emploi dit « artistique », en lien avec une expansion significative de la sphère culturelle (Menger, 2008). Dans le cadre large de la professionnalisation touchant l’ensemble des univers de travail (Perkin, 1988), les politiques publiques, les groupes professionnels, la formation professionnelle, les modes d’activités connaissent des transformations et des stratégies d’adaptation se développent. Ce sont ces processus qui seront l’objet de réflexions et d’analyse de nos séminaires.

 Les processus de professionnalisation sont ici entendus comme une catégorie d’analyse large des différentes dimensions du travail, tant au niveau individuel que collectif. Il s’agit de saisir les processus de professionnalisation à partir de trois plans d’analyse complémentaires (Roquet, 2012) :

  • Macro niveau : d’un point de vue historique et institutionnel, il s’agit de saisir les contextes historiques, politiques, économiques et sociaux (Rosemberg, 2002 ; M. Maleval-Lachaud, 2004 ; Salamero, 2009) qui influent structurellement et culturellement sur les processus de professionnalisation.
  • Méso niveau : l’approche en termes de groupes professionnels (C. Gadéa et D. Demazière, 2009) permet de saisir les dynamiques collectives de ces processus en mettant en lumière la pluralité des modes de professionnalisation dans des groupes professionnels plus ou moins établis, à travers les parcours et les identités des acteurs.
  • Micro  niveau : au plan individuel, la formation aux métiers artistiques doit permettre d’étudier le processus de transmission/appropriation de savoirs professionnels (Wittorski, 2007 et 2008).

Dans notre champ d’analyse, les dimensions esthétiques traversent ces trois plans d’analyse. Il s’agit donc bien de saisir et de comprendre des processus incertains, inachevés et réversibles (Demazière, 2009) dans lesquels les écoles de formations supérieures artistiques  (arts plastique, design, cirque, marionnette) sont des acteurs clés.

Ces perspectives de recherche SHS éclairent les problématiques des écoles. Ainsi quatre thèmes choisis en concertation avec les partenaires ont été retenus cette année :

1. Comment favoriser l’hétérogénéité sociale et culturelle dans les écoles supérieures de formations artistiques  ?
27 avril 2016, à l’ESAD (Reims) – présentation du séminaire 1

Lire le compte-rendu du séminaire 1

2.  Les pédagogies du sensible, une particularité des écoles ? Dispositifs et expériences.
8 juin 2016, au CNAC (Châlons) présentation du séminaire 2

3.  L’accompagnement des étudiants en formation : dispositifs et pratiques d’enseignants et de formateurs.
11 octobre 2016, à l’IIM (Charleville-Mézières) – présentation du séminaire 3

Lire le compte-rendu du séminaire 3

4.  L’insertion professionnelle des étudiants des écoles supérieures de formations artistiques  : dispositifs et expériences.
1er décembre 2016, à l’URCA (Reims) – présentation du séminaire 4

 

URCACérep  CRDTESADCnaclogo1-IIM-300dpi 2

 

Image à la Une : Etude de mains © Julie Martin